Auteur : Admin

Galeries MPL Studios

Alisa, Anya et Danita de MPL Studios

Danita fait son premier voyage en MPL avec style grâce à un accessoire de la compagnie théâtrale utilisé dans une récente pièce de Saint-Pétersbourg. Danita, qui aime s’amuser, a donné un spectacle d’ouverture mémorable, révélant lentement les trésors de son corps pour que le monde entier puisse en profiter. Bienvenue à MPL !

Artisa de MPL Studios
Galeries MPL Studios

Olena, Konstansija et Artisa

Il y a certainement quelque chose chez Konstansija qui l’élève au plus haut niveau de la beauté sensuelle féminine. Elle est féminine, mais pas fragile. Son corps lisse et souple est tonifié à la perfection. Le visage et les yeux de Konstansija sont peut-être ses traits les plus captivants. On peut rapidement dire que sous la surface, un chaudron brûle…

teen Blowjobs - Facials - Cumshots
Porn art

Fellations et éjaculations faciales

Ce grand classique de la pornographie admet d’infinies variations. On ne se lassera jamais de voir une femme sucer une bite et recevoir des giclées de sperme sur son beau visage. Il y a un brin de perversité dans le fait de souiller une femme, mais dans la vie sexuelle, la perversité est un piment. Elle relève la sauce.

Galeries MPL Studios

Nata, Ava et Anya de MPL Studios

Quand Anya a réalisé sa série Eastern Promise, elle ne savait pas qu’un jour elle se rendrait en Thaïlande et à Bali et qu’elle concrétiserait cette “promesse”. Cette dernière série reflète le voyage sentimental qui a commencé en Russie et s’est terminé en Thaïlande deux ans plus tard.

Galeries MPL Studios

Olena, Michelle et Maya de MPL Studios

Si Maya vous laisse faible dans les genoux après sa dernière mise à jour, c’est tout à fait compréhensible. La séduction est le point fort de Maya… peu importe où vous la trouvez. Maya est une fille qui aime défier ses prétendants, pas pour les faibles de cœur. Non pas qu’elle ne vous donnera pas tout ce dont vous avez toujours rêvé. Mais elle s’attend à ce que tu le mérites !

Galeries MPL Studios

Stefanya, Olivia et Anya de MPL Studios

La beauté céleste d’Anya est célébrée dans le monde entier. Malgré cette notoriété, sa vie reste étonnamment normale et bien ancrée. Qu’est-ce qui donne à ses photos une telle qualité de conte de fées ? Anya capte notre imagination comme aucune autre. Sa beauté reste pure et intacte, tout comme le monde naturel dans lequel elle est photographiée.

Galeries MPL Studios

Gabriella, Alisa et Maria de MPL Studios

Maria est l’un de ces rares modèles qui a autant de rebondissements dans sa démarche aujourd’hui que lorsqu’elle a commencé. Remarquez-vous qu’elle n’a pas ralenti un peu ? Comment Maria fait-elle pour garder son apparence si propre et fraîche tout en conservant une silhouette de petite fille parfaitement tonique ? C’est facile. Maria aime ce qu’elle fait… et ce qu’elle fait n’a jamais été aussi beau.

Prêtresses du sexe

Prêtresses du sexe – 18

Le soldat qui avait attiré Wanzata contre lui se mit à la peloter. Ses mains lui pétrirent les fesses puis dégrafèrent son péplos pour lui libérer les seins. Mais ne restant pas inactive longtemps, elle se baissa pour prendre le pénis de l’homme entre ses mains, lui décalotter le gland et le glisser entre ses lèvres arrondies.

Prêtresses du sexe

Prêtresses du sexe – 17

Nous avions alors tous quitté nos vêtements, sauf Nepisza. Elle avait conservé sa jupe vaporeuse. La lumière de trois lampes éclairait nos peaux fatiguées d’avoir affronté la chaleur du jour, et qui se reposaient dans la tiédeur de ce début de nuit. Comme nous ne pouvions tenir à cinq sur le lit de Kwilna, une petite couche avait été déposée près du bassin pour Nepisza et moi, et la moelleuse croupe de ma compagne se frottait contre mon pénis tendu. La fin de notre jeu marqua le début de nos réjouissances charnelles

Prêtresses du sexe

Prêtresses du sexe – 16

Approchant ma bouche de son entrejambe, je léchai la cyprine coulant sur ses cuisses, puis sur ses grandes et petites lèvres. Ma langue écarta celles-ci pour s’enfoncer résolument dans son vagin. Il s’y trouvait presque de quoi étancher ma soif, et cette liqueur était pour moi le meilleur de tous les vins. J’aurais pu passer ma matinée à m’abreuver à cette fontaine. Nepisza se tortillait sous mes coups de langue tandis que ses doigts labouraient ma chevelure. Elle n’intervint qu’une seule fois, pour sortir son clitoris de son capuchon, et me signaler de la sorte que je ne m’intéressais pas suffisamment à lui.

Prêtresses du sexe

Prêtresses du sexe – 15

Assise sur mes cuisses, Wanzata prit mon phallus dans ses mains et tira sa peau vers le bas, pour découvrir le gland. Elle le contempla comme une énorme gemme, ses yeux brillant de convoitise. En se penchant, elle lâcha un filet de salive qui tomba juste sur le méat urinaire, puis elle referma ses lèvres dessus et suça goulûment la peau lisse et luisante. Tout mon membre s’enflammait comme de la paille séchée. J’étais d’autant plus sensible aux caresses de Wanzata que je n’avais pas éjaculé depuis la veille, durant l’après-midi.

Prêtresses du sexe

Prêtresses du sexe – 14

Je mis sous son nez mon phallus totalement rigidifié. Elle se mit à sucer le gland tandis que je retirais ma tunique. J’empoignai alors sa jolie chevelure noire et je la forçai à avaler complètement ma queue. Je secouai ensuite sa tête pour faire aller et venir ses lèvres le long de ma hampe. Tout se passa bien au début, puis Azzia émit des protestations gutturales et ouvrit la bouche pour tousser. Je fus obligé de la lâcher ; un long filet de bave s’étira entre mon gland et ses lèvres et tomba sur son opulente poitrine.

Prêtresses du sexe

Prêtresses du sexe – 13

Je la pris par la taille et l’installai sur le rebord, les jambes écartées. Son sein droit était découvert, et sur le reste de son corps, son péplos était réduit à une pellicule fluide qui rendait son corps infiniment désirable. Je soulevai ses jambes pour les caresser. Je mordillai ses mignons orteils, je léchai sa peau blanche constellée de gouttelettes, et ainsi, je me rapprochai très lentement de son entrecuisse.

Prêtresses du sexe

Prêtresses du sexe – 12

Et elle se déshabilla complètement et posa ses vêtements par terre avant d’entrer dans le fleuve. Nous pûmes d’abord la contempler de dos, ses fesses surmontant les flots. Il fallait la voir ainsi, en pleine nature, dans son bain de soleil et d’eau, pour saisir vraiment la beauté de son corps. Elle se pencha et trempa ses bras, nous montrant sa vulve surmontée de son petit trou et nous mettant immédiatement en érection.

Prêtresses du sexe

Prêtresses du sexe – 11

Je poussai mon phallus avec un grognement de bonheur. Explorer le vagin étroit d’une vierge procurait des sensations inouïes, qui resteraient dans ma mémoire jusqu’à la fin de ma vie. Quand mon membre fut enfoncé jusqu’à la garde, je le retirai à moitié et je commençai mes mouvements de va-et-vient. Nepisza se mit à pousser des cris stridents, tout en enfonçant ses ongles dans mon dos et mes fesses. Elle se tortillait comme un ver sous mon corps, les yeux fermés.

Prêtresses du sexe

Prêtresses du sexe – 10

Un court instant, je fus persuadé qu’elle allait s’empaler sur moi, déchirer son hymen et renoncer à jamais au statut de prêtresse, mais sa volonté ploya sous le joug de la tradition. Elle se contenta de frotter mon gland sur sa vulve et sa perle intime. Elle se courba cependant, et sa longue chevelure tomba sur mon ventre en me cachant l’imbrication de nos sexes. Ses cheveux ayant eu le temps de sécher, ils caressaient ma peau comme le baiser d’un vent tiède.

Prêtresses du sexe

Prêtresses du sexe – 9

Nepisza regardait la scène sans rien dire, juste à côté de sa mère. Je savais qu’elle était venue pour s’instruire sur les techniques du sexe et je croyais qu’elle allait rester passive durant tous ces ébats, mais ce ne fut pas le cas. Elle vint se coller contre moi et elle referma une main sur mon pénis, qui dépassait de ma tunique comme une tête de tortue sortant de sa carapace. Il était resté en érection depuis que Kwilna m’avait donné son baiser, ce qui était un record.