Le jeu de la séduction et de la mort – Présentation

Dans un monde surpeuplé dont la population miséreuse fait l’objet d’une surveillance généralisée, dix garçons et dix filles participent à un jeu télévisé pornographique qui doit se terminer par des viols et des meurtres. Dès le début, les filles s’efforcent de se faire des alliés parmi les garçons en les séduisant. Contraintes à rester nues du début à la fin du jeu sous l’œil des caméras, regardées en permanence par des millions de téléspectateurs, elles plongent dans trois jours et trois nuits d’orgies. Leurs performances sexuelles leur font gagner l’amitié, voire l’amour de certains garçons, mais également beaucoup d’argent. Quant aux garçons, ils sont payés pour violer des filles durant la seconde partie du jeu, mais elles seront armées alors qu’ils ne le seront pas. Les meilleurs participants feront fortune. Seuls cinq garçons et cinq filles doivent survivre.

Parmi eux, figurent Maylis, la belle orpheline qui refuse de se livrer à une prostitution généralisée, et Léo, un jeune homme désirant s’assurer un avenir plus agréable qu’avec son travail d’éboueur.

Ce roman de 389 pages d’Erika Sauw pourrait passer pour une version érotique de Battle Royale ou de Hunger Games, mais il n’en conserve qu’un univers dystopique, qui encourage le sexe sous toutes ses formes, et le combat final. Des prostituées racolent entièrement nues dans les rues, car c’est le seul moyen de gagner de l’argent pour une jolie femme, et la pornographie est omniprésente sur les écrans. La violence n’est présente que dans le Jeu du sexe et de la mort, puisque la surveillance de la population a presque totalement éradiqué les crimes et délits.

La première moitié du roman, qui est érotique et ne contient pas de scène de violence, est en lecture libre sur ce site. Vous pouvez vous le procurer pour 5,99 € sur Kobo, Amazon ou Google Play :

Le jeu de la séduction et de la mort

 

Le jeu de la séduction et de la mort

 

Le jeu de la séduction et de la mort

Vous devriez aussi aimer...

One thought on “Le jeu de la séduction et de la mort – Présentation

  1. jean-noel THUILLIEZ

    février 23, 2020 at 12:43

    Heureux de retrouver Erika sauw ici, avec ses univers fantasmagoriques, glauques, mais délivrant des messages pertinents.

  2. GERARD Louis

    mars 26, 2020 at 11:12

    Pour Erika :
    Bonjour, j’ai pratiquement tous vous vos ouvrages sur ma liseuse KOBO. A chaque fois, j’attribue quatre ou cinq étoiles et j’attends avec impatience les e-books à venir. Que votre mari doit être heureux !
    Louis (37, 53 & 44).

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.